Photos de mobilier, l’intérêt des mises en scène « ambiance déco ».

Article inspiré par… ma mère! 😁

👩🏼 « J’aimerais bien changer les meubles et la déco de mon salon mais je n’arrive pas à visualiser ce que ça pourrait donner. Tu veux bien t’en occuper, toi qui sais faire? » dixit Mum.

 

Un shooting d’inspiration mobilier et décoration?

Designers de meubles,  fabriquants de mobilier, architectes ou décorateurs d’intérieur, agenceurs d’espaces de bureaux ou commerciaux… Ils nous font RÊVER. 🤩 
Leurs capacités créatives et de projection ne sont pas données à tout le monde. Ils imaginent des espaces de vie, des cocons destinés au mieux-être.
Vendre une prestation « intellectuelle » n’est pas chose facile de par son caractère « immatériel ». Le client cible ne sait pas se représenter le foisonnement d’idées qui agite l’esprit du créatif.  Ni même comment tout ceci saura s’imbriquer pour prendre une forme cohérente. Pour être rassuré, il lui faut du concret!
Le concret, c’est le book de réalisations. Un support papier ou numérique témoin de l’expertise, de l’inventivité et de ce petit truc en plus qui fait la marque du créateur.

 

La mise en œuvre d’un photoshoot meubles et déco.

La préparation

Il s’agit de collecter les informations sur la conception du projet et comprendre les contraintes du brief client.  Le shooting vient mettre en lumière la vision du créatif et les solutions apportées.

La prise de vue

Deux cas de figures:

      • Les agenceurs, décorateurs et architectes d’intérieurs

Dans ce premier cas, tout est déjà en place. La prise de vue se passe sur le site du client final. Quelques petits ajustements seront nécessaires pour donner sens et vie aux images.
Le sens, c’est l’aspect fonctionnel du projet. L’étude de l’espace en lien avec l’expérience utilisateur. Qu’il s’agisse d’un cadre médical, de restauration ou plus simplement de coller au style de vie d’un particulier, la conception d’ambiances décoratives est soumise à quelques contraintes techniques et d’usages. Gestion des sens de circulation, choix des matériaux… de multiples spécificités à cadrer subtilement. 
Donner vie à une image c’est la rendre chaleureuse en y intégrant des figurants, ou en fixant la trace de son passage par quelques objets laissés ça et là. Ces espaces sont conçus autour de l’humain, la composition des photographies doivent l’inciter à s’y projeter.
La dimension esthétique et créative est instinctivement mise en valeur lors de la prise de vue. Il s’agit de révéler les volumes, les perspectives, les matières et les couleurs par un cadrage et une lumière étudiés, soignés. Je m’applique à souligner l’ambiance « cocooning », « industrielle » ou « décalée » insufflée aux lieux par le choix du mobilier et des accessoires de décoration. Je mets l’accent sur les pièces maîtresses, sur les détails techniques ou les finitions qui font toute la différence.

      • Les designers de meubles et fabricants de mobilier

Ici, tout est à créer, il s’agit d’un travail d’équipe. Il se réalise en studio, dans le showroom du demandeur ou dans un lieu repéré préalablement. Selon la taille et la structure de l’entreprise j’interviens soit seule, soit avec un styliste, soit avec les employés de mon client (service communication/marketing, B.E, logistique, voire même direction). Les ambiances sont pensées en amont, avec des repérages de lieux et une recherche d’objets. S’en suit une phase délicate de synchronisation de plannings entre les intervenants: disponibilité des lieux, acheminement du mobilier et des caisses de décoration, installation par des poseurs pour les travaux spécifiques.
Après ce long travail de préparation, arrive la journée de shooting. Avec tout ce qu’il y a à mettre en place, puis à débarrasser une fois la prise de vue terminée, c’est une vraie course contre la montre! Mais les équipes sont rodées, chacun sait ce qu’il a à faire, plus besoin de se parler, un regard suffit! 

 

La retouche avancée: « Ouais, mais t’as Photoshop?… »

😑… certes!
Ceux qui travaillent avec moi savent que je suis plutôt partisane des images « vraies », tant dans la mise en œuvre de la composition que dans le traitement colorimétrique.
Donc, après l’étape de post-traitement, réalisée sous Lightroom, indissociable de la prise de vue et qui consiste à développer les images pour en tirer le meilleur parti (cadrage, couleurs, contrastes, redressement des perspectives… ), il peut arriver que l’on doive pousser jusqu’à une modification de l’image. Cette option est un travail de retoucheur photo, j’utilise effectivement Photoshop!
La retouche avancée comprend des opérations telles que l’ajout ou la suppression d’éléments (prises secteur, câbles électriques, nettoyage de salissures…), le changement de couleur d’un objet, la modification d’un ciel, etc… Une opération longue, nécessitant un savoir-faire spécifique faisant l’objet de devis complémentaires. Elle doit être pensée en amont du shooting pour des raisons budgétaires et de réalisation technique.

Si vous cherchez la réponse au JEU posté sur mes réseaux sociaux,
elle est ici:

Combien y a-t’-il « réellement » de fauteuils respectivement sur ces deux photos?

Post-production photo: développement de l'image. et Post-production avancée: montage photos. Retouche photo Isère.
IMAGES FINALES
Post-traitement de base: développement de l’image (colorimétrie, cadrage, etc); ET retouche avancée: montage photos.
Images brutes de capteur, sans post-production numérique.
REPONSE: 5 et 2.
Images brutes de capteur.

Après tant d’énergie déployée, les images sont prêtes être publiées sur les médias dédiés: site Internet de la marque, brochures publicitaires, magazines déco, Instagram ou Pinterest…

Dédicace:

🙏 Merci aux petites mains qui m’accompagnent sur ces shootings, qui ne ménagent pas leur énergie, qui font de la figuration et qui m’envoient des photos de leurs bleus ou de leurs pieds gonflés en fin de journée! 😁 
Sandrine, Ludivine, Sandrine, Laetitia, Clotilde, Julien, Florent, Sylvain, Laurent, Cédric, Laetitia, Séverine, Romain.

+ de photos : visiter les portfolios Mobilier et Agencement.
Aller + loin : visiter le portfolio Packshot pour les photos de fiches produits et e-commerce.

Shooting portrait corporate, Grenoble, Lyon

Photo de portrait corporate : étude de cas.

Le making-off du portrait corporate de Lucie publié la semaine dernière sur les réseaux sociaux a suscité de nombreuses réactions positives.
Aujourd’hui je vous raconte le processus de création de cette photo professionnelle et je vous explique pourquoi notre choix s’est porté sur celle-ci et pas une autre.


Faire un portrait professionnel?

Tout commence par une demande, un besoin, que dis-je… une nécessité!
Oui ! 
Utiliser une image de soi professionnelle, cohérente et alignée avec son « Moi professionnel »  est une nécessité ! (parce-que le « Moi perso » parfois… bon, on ne peut pas le présenter à tout le monde…)
Et pour afficher une image professionnelle, pas de mystère, il faut faire appel à un photographe professionnel. 

À lire :  « Shooting de mon portrait pro, c’est le bon moment ».

Notre vie professionnelle est amenée à évoluer en même temps que nous. Le message à destination de nos interlocuteurs se doit d’être mis à jour régulièrement pour faire sens. Sens avec notre histoire propre, celle de notre entreprise, notre positionnement actuel et notre vision de l’avenir.

 

Ma démarche de photographe professionnelle

Quand on me demande de décrire ma façon de travailler, j’aime dire que je suis conteuse d’histoires. Pour raconter l’histoire de mes clients, et particulièrement en une seule prise comme le portrait professionnel, j’ai créé un protocole de travail éprouvé.
Il faut bien plus que quelques clics et un bon boitier pour faire LE bon cliché !
Voici comment cela se passe:

Le rendez-vous préparatoire

– Prévoir 15 à 30 min.
Ce temps d’échange est indispensable pour vous aider a adopter la bonne attitude, le regard et le sourire adéquates le jour du shooting. Nous avons besoin de nous connaître! 
Pour ce faire, j’ai préparé 
un questionnaire relatif à votre carrière professionnelle, ainsi qu’un portrait chinois qui révélera votre personnalité. Votre personnalité, ce petit détail qui fera toute la différence!
Idéalement au studio autour d’un café, ou en rendez-vous téléphonique si le temps vous manque, nous discutons de votre projet de 
personal branding et ainsi définissons le style des images.

Le shooting  

– Prévoir 2h à 2h30.
Ce temps comprend 45 min. de poses en moyenne + les temps de montage et démontage du studio lorsque la prestation est réalisée au sein de vos locaux (prévoir alors un espace de 4 m x 4 m avec prises secteur).

Le rendez-vous de shooting est fixé à la suite du rendez-vous préparatoire, en moyenne dans un délai d’une semaine.
Ce délai permet à chacun de
 se préparer.
Pour moi: le stylisme, avec le type d’éclairage, le décor, l’accessoirisation.
Pour vous: le stylisme également, avec le choix des vêtements, la coiffure, le maquillage, la manucure… Pensez que l’appareil photo voit tous les détails!

Les vêtements
Je vous conseille d’apporter 
plusieurs tenues, il en vaut mieux plus que pas assez.

      • un style sobre et élégant: du noir, du blanc, du gris, des matières de qualité.

      • Un style plus décontracté: prenez des vêtements et des couleurs dans lesquels vous vous sentez bien, beau/belle, vous vous sentez vous!

D’une manière générale, privilégiez des couleurs unies. Les rayures et petits carreaux créent un effet d’optique désagréable à l’écran comme en impression, ils sont donc à éviter. Les motifs trop imposants attirent le regard à eux, ce qui n’est pas souhaitable.
Pensez également à repasser vos vêtements et à cirer vos chaussures.

Le maquillage
Je recommande vivement 
le maquillage pour les hommes comme pour les femmes. Sous les éclairages de studio votre peau aura tendance à briller. Un teint unifié et matifié vous donnera bonne mine et sera du plus bel effet. Apportez votre trousse de maquillage ou optez pour les prestations d’un(e) professionnel(le).
https://www.maquillagedelicat.com

 

Dans le cas du portrait professionnel de Lucie

J’entends d’ici dire ceux qui nous suivent régulièrement : « Ouiiii, bon… en même temps, c’est l’une de ses partenaires privilégiés et en plus c’est son amie. Elle la connaît par cœur, trop fastoche! »
Pas faux, mais pas si simple non plus ! Pour Lucie, pas de traitement de faveur en l’occurrence !

Le brief client

Lucie Pellicier est Facility Manager en Communication, elle est donc déjà convaincue de la nécessité d’utiliser un portrait professionnel de photographe et de son retour sur investissement.
Sa précédente photo datait de 2017.
 C’était un cliché d’elle derrière une caméra, sur le terrain (un gros gros salon international…), œuvrant pour ses clients.  
Le besoin actuel de Lucie est de
marquer son évolution professionnelle.

Il ressort du questionnaire relatif à sa carrière et de son portrait chinois les axes suivants que nous avons choisi de mettre en avant :

    • une femme bien en place, avec une solide expérience dans la communication et l’événementiel, forte de ses savoir-faire et installée dans son statut d’experte

    • toujours connectée

    • prête à partir, qui va de l’avant, avec une énergie fédératrice au service de l’opérationnel

    • féminine et décalée, un p’tit côté « badass » au sens positif du terme

    • une attitude alternative, non conventionnelle, déterminée

    • la cohérence avec sa charte graphique, son logo et son personnal branding « dans la vraie vie » de façon générale.

La traduction en image:

Je m’efforce toujours d’intégrer mes photos en cohérence avec la stratégie de communication décidée par les entreprises. 
Dans le cas de Lucie j’ai décidé de construire mon shooting en partant du logo marqué d’ambivalence rock et luxe. 
Une main faisant le signe « des cornes du diable » hérité de la musique rock – le penchant non conformiste de Lucie mais également un signal de ralliement et de complicité -, la couronne – empruntée aux codes du luxe -, et le rond pour la cohérence et l’énergie.  Le tout avec un traitement graphique en lignes épurées et un monochrome noir pour l’efficacité.

Logo et charte graphique de Lucie Pellicier Facility Manager Communication.

Logo et charte graphique de Lucie Pellicier Facility Manager Communication.

La photographie à y associer m’a parue comme une évidence :

    • L’attitude
      Un regard franc, direct et frontal. Un petit sourire en coin.

      Le corps positionné sur les appuis avants pour signifier l’écoute et l’avancée, bien qu’elle soit assise. D’où l’intérêt d’un portrait en pied. « Bien assise » symboliquement sur le trône de la Reine de la com’. Assise sur l’avant du siège, les manches relevées, prête au départ,
       prête à foncer !

    • La tenue et les accessoires 
      Un smoking revisité pour l’élégance et les convers, héritières de la culture rock-punk-grunge, pour une certaine impertinence.
      La montre dorée – pour coller au thème- symbole de sa capacité à se dépasser dans les délais les plus improbables.
      L’ordinateur pour le côté connectée en permanence. Pour la veille des réseaux sociaux, pour l’écriture des articles web, pour la formation ou l’organisation d’événements en ligne.
      Enfin, quelques subtiles références à son univers personnel et ses sources d’inspiration : les écouteurs de musique, les stickers 
      Comic-con et Obey Giant.

    • Les couleurs
      Une tenue et un fond noir pour l’élégance, la rigueur et une pointe de mystère. 
      Un fauteuil jaune pour contraster. Une couleur symbole de créativité et de chaleur. 
      Une lumière secondaire rouge, apportant une dominante orangée au fauteuil, renforçant ainsi l’énergie et le dynamisme moteurs des actions de Lucie. 

    • L’éclairage
      Une lumière suffisamment contrastée pour appuyer son caractère bien trempé sans qu’il en résulte pour autant une image dure. Un éclairage secondaire coloré pour la mise en scène décalée type « star du rock ».

 

144 clichés plus tard… l’editing

Bon, ok… on s’est un peu lâchées à la prise de vue…
Mais ça se passe souvent comme ça. Il faut le temps de la décontraction.
Après les crispations et les grimaces, il y a un temps de craquage, propice au lâcher-prise, au jeu, et surtout aux bonnes images!
Faire le tri, à ce stade, cela vous inquiète! Pas de panique, j’ai l’œil. 

Je fais une première sélection pour vous des meilleurs clichés. Ensuite, nous déterminons ensemble les 5 images finales à traiter en post-production.

 

La post-production

La post-production correspond au développement numérique des images, comme on le fait avec les films photographiques lorsque l’on commande des tirages papier. Il s’agit de travailler, entre autres paramètres, les hautes et basses lumières, les couleurs… pour tirer le meilleur parti de la photo. C’est encore un temps de choix créatifs venant appuyer le parti pris de la prise de vue.
Dans mon forfait de portrait corporate individuel, je traite 5 images en version couleur et noir et blanc, chaque jeu lui-même décliné en qualité HD et basse définition optimisée pour le web.
Une série d’images cohérentes entre elles et permettant de répondre à vos différents objectifs.

 

Et enfin, après tout ce travail un portrait professionnel aligné, en adéquation avec l’image que Lucie souhaite faire passer et qui répond aux enjeux de son métier tout en racontant sa façon de travailler et de voir le monde ….

 

Voici donc Lucie version septembre 2020 !

Portrait corporate de Lucie Pellicier, Facility Manager Communication.

+ de photos : visiter la page Portrait corporate.

Portrait de dirigeant, portrait d'employé, photo pro

Shooting de mon portrait pro, c’est le bon moment!

Si, si! C’est le bon moment!
Vous êtes tout beau/belle, bronzé(e), les traits apaisés, il flotte encore autour de vous ce bien-être et cette décontraction hérités des vacances. 

Read More»
Retrospective des reportages photo en décoration intérieure. DLM créations.

La rétro : mobilier déco

Reportage photo mobilier, décoration et agencement intérieur – les coulisses –

Petit clin d’œil de fin d’année aux différents services de DLM créations qui ont pris en main la logistique des reportages photo et m’ont accompagnée tout au long de cette belle année.

Read More»

L’UPP ARA vous attend aux Focales en Vercors 2017

La 8ème édition des rencontres photographiques Focales en Vercors aura lieu le week-end de l’Ascension – du jeudi 25 au dimanche 28 mai – à Villard de Lans.
Le bureau et les membres actifs de L’Union des Photographes Professionnels Auvergne-Rhône-Alpes se relaieront pour vous accueillir sur leur stand d’information.
Nous animerons également des ateliers tout au long du festival : lecture de portfolio, démonstration de drône, conférences.
Nous invitons les photographes professionnels, les amateurs ainsi que tous les amoureux de l’image à venir nous rencontrer pour échanger sur la place de la photographie professionnelle aujourd’hui.
Read More»